Jazz festival Souillac

Kaart wordt geladen...

Date/Time
Date(s) - 19/07/2014 - 26/07/2014
Hele dag

Location
Place Pierre Betz

Category(ies)


Fenomenaal jazz festival met internationale musici.

Le jazz, cet outil médiateur de paix, de dialogue et d’unité entre les frontières et cultures*

On savait le jazz métissé par définition, on savait le jazz devenu musique universelle, à Souillac en 2014, on propose au jazz de traverser les frontières musicales.

On entendra notamment Sting, David Bowie, Lou Reed, mais aussi peut-être Alexandre Scriabine et sûrement Tom Waits et NIN, Nine Inch Nails. Festival de rock, de musique classique, de pop music … non, naturellement, les musiciens de jazz explorent le « song book », explosent le « song book » comme dans les grottes de Lacave où on découvrira la part de jazz en Brel, Piaf, Bécaud ou Trenet. Nouveau, pas vraiment, Duke Ellington en 66 jouait les Beatles nous aurait dit Jean-Pierre Bailles, président de l’Association pour le festival de jazz « Sim Copans » de 1978 à 1987 avant de partir rejoindre en novembre dernier « son » maître du jazz pour « I want to hold your hand ». Cette édition lui est dédiée.

Philippe Léogé jouera son dernier album : ses « French standards » dans les grottes de Lacave ; Francesco Bearzatti et son Tinissima quartet viendront présenter leur projet autour de Thelonious Monk : « Monk’n’roll » après celui autour de Malcolm X en 2011 ; l’époustouflant trio américain The Bad Plus, son dernier opus dans une énergie communicative mêlée à une grande ferveur et la « meilleure vente jazz en 2013 », l’ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO*, la fée, la divine Youn Sun Nah mettra le jazz dans tous ses états pour un « Momento magico » avec ses musiciens dont notamment l’accordéoniste Vincent Peirani présent à deux reprises à Souillac en 2013 et meilleur musicien français de jazz 2013 pour Jazz magazine/Jazzman.

Les rues et places de Souillac, Lachapelle-Auzac et Pinsac résonneront des jazz(s) de Red Fish, Light Blazer, Bloody Bagus, Fretswing et Demonsant/Doumerc.

 

Pour ce 39e festival, à Souillac, on bouscule les codes, la journée de clôture devient journée d’ouverture, la randonnée diurne devient nocturne … mais surtout, on fera dans l’évènement mémorable, dans l’unique, l’original, l’inclassable et l’éclectique, tout cela entre cri et tendresse.

 

Robert Peyrillou, président de l’Association pour le festival de jazz “Sim Copans” de Souillac.

Geef een antwoord